Suivre la consommation de fioul de sa chaudière

Aujourd’hui je vous propose une « petite » technique pour suivre sa consommation de fioul quand on dispose d’une chaudière de ce type pour chauffer son habitation.

En domotique, le suivi de consommation est quand même l’un des axes principal  sur lequel se tourne rapidement les gens qui s’y mettent.

Autant suivre sa consommation d’eau ou d’électricité est relativement simple et aisé, autant suivre une consommation de fioul, c’est beaucoup plus complexe…

Je trouve d’ailleurs étonnant qu’il n’existe pas de solution proposée par les pétroliers et/ou les chauffagistes/vendeurs de fioul pour suivre ce genre de consommation.

Quand j’ai commencé a me pencher sur le sujet, la seule solution que j’ai trouvée était une sonde a incorporer sur la cuve qui, par ultrason, donnait le niveau de fioul restant.

Cet appareil envoi un signal pour dire « y’a presque plus de fioul, faut en recommander », super…

Certains geeks de la domo ont pondu deux, trois trucs toujours axés sur le niveau de fioul dans la cuve, mais je trouve la méthode moyennement fiable.

Moi ce que je voulais, c’est la même chose que mon compteur d’eau, a savoir, le nombre de litres consommé.

Alors les plus avertis d’entre vous me diront, bah t’installe un débitmètre sur le tuyau ! Mouais, et des débimètres « communicants » ça court pas les rues… (si vous avez une piste…)

De plus, je me voyais mal jouer avec les flexibles de fioul dans le sous-sol…

Donc, quand on se fixe un objectif, la première chose à faire c’est de comprendre comment marche le bouzin (parce qu’une chaudière à fioul, on dirait pas, mais c’est une sacré usine à gaz (ah ah ah, ça fait rire que moi, désolé :/ )

Après « quelques » heures passées à éplucher les docs techniques de Geminox, harceler mon gentil technicien qui me fait la révision de ma chaudière, j’ai trouvé une solution plutot pas mal…

  • Ou sort le fioul ?

(je sais DTC…)

Plus sérieusement, d’un… gicleur.

Et au cas où vous ne le sauriez pas, un gicleur est calibré pour envoyer la même dose de fluide constamment.

Et cette « dose » est justement marquée dessus (ou si vous avez de la chance, sur le rapport d’entretien annuel de votre chauffagiste quand il vous le remplace).

Par exemple pour mon cas personnel, mon gicleur est un Danfoss 0,60. Ce qui veut dire que le gicleur envoit 0,60 US Gallon de fioul à l’heure.

L’unité nous étant plutôt lointaine, il faut savoir qu’ 1 gallon = 3,78541178 litres.

Donc, toute les heures de fonctionnement, le gicleur envoit 2 litres 27 de fioul (vous commencez a comprendre où je veux en venir ? non ?…)

Continuons.

L’appareil qui contrôle l’envoi de fioul dans le gicleur, c’est le Brûleur (il fait pas que ça hein :p )

Le mien ressemble à ca :

Un coup de nain ternet et magique, les docs des brûleurs sont disponibles sur le site du fabricant.

Fabricant qui nous donne en plus, gros cadeau, le principe de fonctionnement d’un brûleur :

http://www.bentone.net/formation/forma2.htm

Chapeau pour cette page toute simple qui éclaire n’importe quel néophyte :D

Donc vous avez maintenant compris où je veux en venir, si on connait le temps de fonctionnement électrique de la pompe ou de l’électrovanne, on peu en déduire le temps de fonctionnement du gicleur et donc combien de litres de fioul il a envoyé :D

Première piste pour savoir cela, un compteur horaire tel qu’on en trouve chez Conrad :

http://www.conrad.fr/compteur_horaire_c_53207_53709_53719

Sauf que pareil que le débitmètre, je n’en ai pas trouvé de « communicant » :/

Je me prend la tête quelque temps et là, mon pote Nico (aka le Dino Barbu) me souffle une idée de génie : la pince ampèremétrique.

TILT ! le CM119 :D

Et bien sûr, je m’en sers déjà pour récupérer ma consommation électrique de la maison :)

Cet appareil est en fait une pince ampéremétrique que vous clipsez autour d’une phase d’alimentation et qui vous donne en temps réel l’intensité consommée sur cette phase.

L’information est émise toutes les 15 secondes sur la fréquence 433Mhz et donc récupérable avec un récepteur compatible tel le RFXCOM.

(le fil jaune qui sort de mon boîtier RFXCOM est en fait une deuxième carte « émettrice » à l’intérieur, je peux donc aussi envoyer des ordres en 433Mhz, promis je poserais une antenne plus tard :) )

Ne reste plus donc qu’a relier une deuxième pince sur le boîtier de contrôle, et la « greffer » sur la phase du moteur du brûleur.

A partir de maintenant, par simple script bash sur le bus xPL qui me remonte les informations de mes équipements domotique, quand une intensité est détectée via le CM119 sur la sonde 2, je déclenche un compteur jusqu’a ce que l’intensité retombe à 0. Donc en gros, quand la pompe/électrovanne (tout dépend où vous vous branchez) marche, je calcule son temps de fonctionnement.

A la fin de la journée, un simple calcul tout bête (automatique bien sûr) :

-Temps de fonctionnement 4h30 minutes

- Débit du gicleur : 2,27 l/h (0.60 de 3,7854 l/h)

- Consommation de fioul du jour : 12 litres en gros

Sympa non ? :D

Il y a une petite marge d’erreur de quelques litres par mois du a la latence d’émission du boitier  CM119 mais bon, c’est ridicule.

J’avoue c’est très bidouille, bidouille, mais pour comptabiliser sa consommation de fioul, je n’ai rien trouvé de mieux.

A vous lire de vos propres bidouilles :D

Amusez-vous bien :D

Ce billet a été posté dans domotique et taggé , , . Bookmark ce permalink.

52 commentaires sur “Suivre la consommation de fioul de sa chaudière

  1. Sinon pouvez vous partager votre dossier de config si c’est possible en utilisant un nas Syno.